[FGIM] De la chanson avec des robots et du punk ukrainien

[Prélude]
Aujourd'hui, en ce merveilleux lundi où nous sommes tous heureux de nous être levés à l'aube pour enfiler une tenue bien moins confortable que le pyjama du week-end, j'inaugure le premier article [FGIM]. C'est un peu un "inverse" de TGIF, sans grande poésie. 
Tiens, celui qui devine la signification de FGIM aura un bonbon virtuel et tout mon amour !

Bref, les articles FGIM seront là tous les lundis, ou presque. Des fois, j'aurai des articles plus profonds (ou pas) à publier le lundi, du coup, le FGIM reviendra la semaine d'après. 
Les FGIM seront des articles plutôt brefs, qui présenteront rapidement (bah oui, puisque brefs) un petit truc que j'aime (comme un mini Stuff I like du moment quoi).

Aujourd'hui ce sont deux chansons, mais ça pourra très bien être une (des multiples) série que j'aime, un film, un blog, un détail, un jesaispasquoidutout.

Bonne semaine les chatons !
__________________________________

Alors, je vous présente une chanson qui vient de nulle part (enfin si, d'Allemagne), qui n'a aucun sens mais surtout qui a un clip d'une créativité impressionnante. De la choré au robot, c'est une merveille et j'adore cette chanson.

Andreas Dorau - Fred von Jupiter




Je ne sais pas si vous le savez, mais je suis une grande fan d'électro. Mais pas que. Autant je suis dan des classiques commes Daft Punk et Justice, autant je suis fan d'un groupe complètement différent : les Gogol Bordello. Quand on me demande ce que c'est, je réponds "du punk ukrainien". C'est ça, mais en bien mieux. Je préfère vous laisser danser sur la chanson plutôt que de vous en dire plus :).

Gogol Bordello - American Wedding



1 blabla:

  1. Fuck God It's Monday !

    Moi je m'en fous, j'ai gagné un bonbon et tout ton amour. AHA.

    RépondreSupprimer

Love love !